CHAPITRE XVIII

Nécessaire transition

L’installation en terre de Lotharingie

Le 17ème touche à sa fin.

En dehors de Schneckeffifi, d’autres personnages auront marqué ce siècle, que j’appellerais bien celui de l’écriture ou de la communication.

En effet, En 1625, naît la première gazette sous la plume de Théophraste RENAUDOT, l’ancêtre du journal quotidien….

La première édition du dictionnaire de la langue « françoise » paraît en 1694 sous l égide de l’Académie Françoise… Hé oui, ça fait près  de quatre siècles que des intellectuels peaufinent notre belle langue et bientôt une trentaine d’années que d’autres essaient de la massacrer en y ajoutant des termes aussi barbares que ceux qui les utilisent et en galvaudant son esprit.

La guerre de trente ans a  entraîné son lot de destructions et de morts…

Le traité de Wesphalie rend à la France les évêchés de Toul, Metz et Verdun ainsi qu’une partie de l’Alsace….( Etait - ce bien raisonnable ?)

Louis XIV qui a été proclamé roi en septembre 1651 à treize ans, l’âge de la majorité à cette époque, se prend pour le soleil.

La Fontaine, Molière, Le Nôtre, Poussin, Fouquet brillent à la cour.

Les guerres du petit Louis se succèdent  et donnent à la France un prestige encore jamais égalé.

Le pavillon de chasse de Versailles est un peu modifié à la sauce Louis XIV …

Tristan décide d’aller faire un tour du côté du comté du Fleckenstein pour voir à quoi ressemble le domaine qu’Anne d’Autriche lui à promis….

Tout le long du chemin, il se demande à quoi peut bien ressembler ce fameux château de Schoeneck dont Anne d’Autriche lui a fait don.

Perché à 380 m d’altitude à Wineckerthal, ce château fort a été construit au cours du 13ème siècle par les Hohenstaufen.

Il fut plusieurs fois détruit et reconstruit.

Il devint, tour à tour, la propriété de l’évêque de Strasbourg, de Jean 1er de Lichtenberg, de Friedrich von Blanckenheim,de la Famille de Schoeneck dont la branche masculine finit par s’éteindre, deChristoph von Stein et enfin de la famille de Dürckheim.

Il servit de garnison pendant la guerre de trente ans.

Le château de Schoeneck faisait alors partie d’un ensemble de fortifications qui allaient du Fleckenstein au Lichtenberg et dont Louis XIV se méfiait beaucoup.

Certains châteaux -  forts furent détruits sur ses ordres. Schoeneck fut épargné mais fut confisqué par la couronne en 1680 ; raison pour laquelle Anne d’Autriche avait pu en faire cadeau à Tristan . (ça; c'est fait...)

Quand il arrive sur ce qui sera son fief pour près de 90 ans, Tristan se rend compte de l’ampleur des travaux que nos immobiliers d’aujourd’hui aurait qualifié de « bâtisse avec un fort potentiel »

Le château n’est pas en ruine mais a servi plusieurs fois de garnison et l’entretien n’a pas été toujours la priorité des soldats de l’époque.

Si l’extérieur est en relatif bon état, l’intérieur est à refaire.

Tristan sait qu’il peut compter sur certains artisans locaux ; la reine Merline, les mousquetaires du marché etc….

Il est confiant et sent dans son fort intérieur, que quelque chose de nouveau et de palpitant l’attend pour les trois siècles à venir……

(NDLR : la rédaction vous prie d’excuser ce court passage presque historique mais il était nécessaire à la transition et au tournant de la vie de Tristan qui va devenir Schneckeffifi….)

A bientôt pour de nouvelles aventures……)