Je me souviens de ce terrible dimanche; nous étions, Stan et tous les motards de FORBACH chez KLEIN notre bistrot du dimanche quand quelqu' un est entré dans la salle et a dit : " SAARINEN et PASOLINI se sont plantés".

Ce jour là ,  Stan, Krappy et beaucoup d'autres  ont perdu deux de leurs idoles...

Appels de phare à tous , soyez prudent sur la route !

CONTACT :

E-mail :
contact@appeldephare.com

Ce site a pour but de promouvoir les Moto-Clubs ,

leurs activités et leur actualité .

N'hésitez pas à me faire part
de toutes vos actions particulières

, je les afficherai dans l'espace qui vous est réservé

dans la liste des Moto-Clubs .

Saarinen et Pasolini se tuaient à Monza

Le drame de Monza avait fait à l'époque une double page dans Paris Match . La photo , prise par un spectateur , ne montre pas le début du carambolage causé par la chute de Pasolini et Saarinen , mais ses conséquences pour les autres pilotes . Le 20 mai 1973 se courait à Monza le GP d'Italie . Le Cauchemar . La Chute collective dans la Curva Grande , onze pilotes au tapis , deux au paradis des motards : Jarno Saarinen et Renzo Pasolini .

" Merde ! Vous ne voyez pas que Villa a perdu de l'huile ? " Comment le dire aux commissaires de piste Italiens ? On est dans la course des 350 cm3 , juste avant les 250 . La 350 Benelli quatre cylindres de Walter Villa perd suffisamment d'huile pour attirer mon attention au travers de mon téléobjectif . Mes gesticulations n'y feront rien . Après la course , remportée par Agostini sur sa MV , je fonce vers la piste pour pointer du doigt les traces d'huile ... et me fais jeter manu militari par les commissaires . Les haut-parleurs annoncent le départ des 250 . Depuis Lesmo II , on entend clairement la clameur des pots de détente et je m'attends à voir surgir Jarno Saarinen en tête sur sa Yamaha officielle . Le nouveau champion du monde 250 a déjà remporté les trois premiers Grands Prix de la saison . Puis c'est le silence , l'attente . Quelques pilotes passent Lesmo , Dieter Braun , Mario Lega , Roberto Gallina , puis plus rien .

L'horreurjarno_dernier_depart10__1_

Renzo Pasolini , ex-officiel Benelli , officiel Aermacchi , six victoires en GP 250 . Ce pilote communiste et fumeur de pipe , qui fut vice-champion du monde 250 en 1972 , était le plus dangereux adversaire de Saarinen et l'ennemi d'Agostini le capitaliste . Walter Villa durant la course des 350 , qui précédait celle des 250 . Sa Benelli perdait de l'huile . C'est peut-être la cause de la chute collective en 250 , où lui-même fut impliqué . Il s'est passé quelque chose . Je pense à l'huile et cavale vers les stands . Partout des ambulances , des gens qui courent dans tous les sens , hagards . Le speaker hurle dans le micro des informations contradictoires . Il ne sait pas , personne ne sait c'est la folie . Au bout de la ligne droite du départ , cachée par un rideau d'arbres , la Curva grande , d'où s'élève un nuage de fumée noire . C'est une moto qui finit de brûler . Aller voir pour comprendre . Bottes de paille explosées , morceaux de motos éparpillés et sur le bas-côté , le réservoir de la Yam de Jarno , son casque éclaté comme un oeuf près de celui de Villa , intact . Horrible réalité qui vous prend à la gorge et vous fait serrer les poings . Et si c'était l'huile ? J'ai pris une photo de ces sinistres restes - un geste instinctif , comme celui de fermer les yeux d'un mort -, mais cette photo , jamais vous ne la verrez . C'est après cet accident dramatique que sera construite la chicane juste après le départ . Avant il n'y avait qu'une ligne droite qui vous faisait attaquer la Curva grande , une courbe sans aucun dégagement , à plus de 200 km/h .

La folie

Jarno Saarinen . Dans le paddock où je suis revenu , le décès de Jarno est officialisé . Celui de Renzo Pasolini le sera plus tard . Il a été percuté par la moto de Mortimer alors qu'il se relevait . Chas Mortimer est parmi les blessés , comme Villa , Kanaya , Jansson , Palomo , Giansanti ... Le speaker , sous le coup de l'émotion , diffuse des informations catastrophiques : la mort de Villa ... et celle de Mike Hailwood , qui , ce jour-là , disputait une course de bagnoles en Allemagne ! La course des 500 est bien sûr annulée . Tard dans la soirée , les vraies infos nous parviendront . Les blessés ne le sont pas gravement , et Hailwood n'a pas eu d'accident . Les Français qui étaient au départ des 250 , Olivier Chevallier , Christian Bourgeois et Patrick Pons ( dont c'était le premier GP ), ont encore du mal à réaliser ce qui s'est passé . Ils ont eu de la chance ... pour cette fois .

Pourquoi ?

Jarno et Soëli , le couple parfait . Gentillesse et modestie . La popularité de Jarno , le tombeur d'Agostini en 500 cm3 , était immense . En souvenir de lui , un certain Mr Trulli baptisera son fils Jarno . Expliquer l'accident est l'urgence du moment , comme pour l'exorciser . Je ne suis pas le seul à avoir vu que la Benelli de Villa perdait de l'huile . Johnny Dodds aussi , qui la suivait durant la course . Il a même mis en garde les pilotes des 250 sur la grille de départ . L'huile sur la piste serait donc la cause du drame . Je ressens de la haine envers ces commissaires qui ne m'ont pas cru . Plus tard , bien plus tard , l'enquête officielle , révélera que l'Aermacchi de Pasolini a serré , qu'elle s'est mise en travers de la piste et qu'elle a été percutée par la Yamaha de Saarinen . Un accident qui nous rappelle que la course moto , aujourd'hui encore , n'est pas un jeu de PlayStation .