A chaque fois que j'évoque ce personnage hors du commun, on me dit : " lui, c'est un coeur gros comme ça ! sur deux pattes"

La première image qui me vient de lui est celle d'un pote qui, en 1972, alors que je n'aurais pas pu venir à une réunion du moto club parce que mon réservoir était vide et que j'avais plus un rond pour y mettre la moindre goutte d'essence m'a dit : "mais Dany tu déconnes, la réunion, elle a pas lieu sans toi" et tout de go, m'a emmené chez BP pour mettre 5 francs dans la Béhème. Quand on sait qu'à l'époque on  allait au Ring pour 50 f allez - retour,on imagine ce que cela pouvait représenter.

Toute sa vie ce seigneur, ce saint Martin, n'a pas dévier d'un iota et s'est attaché à rendre service aux autres. Chevalier de la route au grand coeur, motard no limite, qui sans se poser la moindre question a toujours été présent, aujourd'hui encore, alors que son dévouement va bien au delà de la moyenne, répond au moindre appel et met un point d'honneur à honorer une parole collective donnée il y a quarante ans : nous roulerons toujours ensemble.

D'une humeur enjôleuse, amateur de bons mots, son engagement n'a d'égal que le plaisir que nous procure sa présence au sein de notre groupe. Toujours prêt à rendre le service que l'on attend pas, avec sincérité et sans la moindre arrière pensée, il fait partie de ces gens rares que ne peuvent mériter que les gens intègres et de bonne foi.

C'est un motard avec un "m" majuscule, un pote avec un "p" comme il n'en existe pas dans l'alphabet. Tout simplement quelqu'un de rare que j'ai la chance de fréquenter.

Je ne mets pas de photos, pas de nom, ceux qui ont la chance de le connaître savent de qui on parle aujourd'hui. Les photos c'est pour demain.

Notre pote, notre ami, merci pour les angles que tu as su arrondir et la bonne humeur que tu mets dans tout ce qui nous touche.

Kenavo