Alors là, c'est un morceau de choix!!!!. Rien à voir avec le camembert.

Dans sa jeunesse, on l'a appelé Krapps. Alors bien sûr on peut ergoter sur l'ortographe du nom, de toutes façons, on s'en fout aujourd'hui,  il est grand père et s'appelle KRAPPI et c'est notre pote à nous.

En 1970, épais comme un casse croûte de chômeur de 68 , (photos à l'appui), il s'est bien rattrappé depuis.( l'excès de camembert peut être ?)  Bout en train qui a suivi les traces de Danny, il est sur la route comme dans la vie : sûr de lui, respectueux des autres, serviable et disponible pour les copains.. Des fois; il se fâche et là, c'est pas la peine d'essayer de le suivre.

rue_st_croix_05_74

Hé oui, là on lui donnerait bien un sandwich !

Mécanicien hors pair, il a des clés et des pinces à la place des doigt, un coup d'oeil de rapace et un jugement sûr sur la mécanique. Un pote qui organise des virées et qui bave d'impatience jusqu'au départ.

D'une blague à l'autre comme dans les virages, il fait partie de ce groupe qui ne pourrait pas exister sans lui.

La 500 four ne serait rien sans lui à qui il est identifié pour l'éternité.

depart_de_la_viree_05_04__1_

Là , on donnerait bien des fortifiants à la 500 four !!!

Aujourd'hui, après avoir frôlé une japonisite aigüe, il a décidé de sauver l'économie française. Après avoir investi dans une baguette, un bérét at un calendos, il vient d'acheter une VOXAN.

lea30_mars_08_010

La baguette et le calendos sont sous la selle .

Chez les Joe Bar, pas d'hésitation c'est lui : Emile Lapince. Dans la vie c'est un pote énorme ( un peu plus de 80 kg), un mec extra, un motard avec un "m" majuscule.

Krappi

Krappi la pince

Krappi mon ami, merci pour ta bonne humeur permanente et la jeunesse que tu conserves à notre groupe.

Comme dirait Marie Anne : "Mais il est fou ce Krappi....!!!"